Le Mémorial du 25e RI
 
Lettre d'info
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
110 Abonnés
 ↑
Monuments de la ville
 ↑
Commémorations
 ↑
Communications
 ↑
Albums

La Nécropole sous la neige de Dominique Jacquemart

 ↑
Voyages du Souvenir
Les Hymnes
 ↑
Nous contacter
Calendrier
 ↑
Visites

 284942 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

 ↑
Traduire le site
 ↑
La Bataille de La Sambre - Le 10ème Corps d'Armée en 1914
 

5c24e1a821d223fc9c81f568b2b72f44.jpgUn corps d'armée est un peu comme un corps humain. Il a sa tête pensante : son Etat-Major, ses yeux, sa cavalerie. Il a ses bras et ses mains : son infanterie et son génie, l'on pourrait même dire qu'il a ses jambes puisque le feu de son artillerie a pour mission de le précéder.


Le 10ème Corps d'armée, dont le siège est à Rennes, était commandé par le Général Defforges et comprenait deux régiments de cavalerie :

* l'un de cavalerie légère, le 13ème de Hussards de Dinan-sur-Rance, qui a pour mission de l'éclairer,

* l'autre, de cavalerie lourde, le 24ème de Dragons de Rennes, qui protège son avant-garde.

Il comptait 8 régiments d'infanterie répartis en 4 brigades, composées chacune de 2 régiments tenant garnisons dans des villes voisines, manoeuvrant souvent ensemble et, de ce fait, aptes à se compléter en temps de guerre, 2 brigades formant une division. Il y avait deux divisions, la 19ème et la 20ème.

La 19ème division, commandée par le Général Bonnier, comprenait :

* la 37ème Brigade  qui réunissait le 48ème R.I. de Guingamp et le 71ème R.I. de Saint-Brieuc ;

* la 38ème Brigade qui réunissait le 41ème R.I. de Rennes et le 70ème R.I. de Vitré.

La 20ème division, commandé par le Général Boë, était composée de :

* la 39ème Brigade qui groupait le 25ème R.I. de Cherbourg et le 136ème R.I. de Saint-Lô ;

* la 40ème Brigade qui groupait le 2ème R.I. de Granville et le 47ème R.I. de Saint-Malo.

A ces régiments d'infanterie et de cavalerie s'ajoutaient 3 régiments de portées balistiques différentes, les 7ème, 10ème et 50ème d'artillerie de Rennes, 1 bataillon du génie et une section d'infirmiers. Les régiments de réserve comme le 270ème R.I. de Vitré (on ajoutait 2 centaines au n° de régiment d'active) ne se trouveront pas au contact de l'ennemi que durant les derniers jours d'août 1914. Les régiments de réserve faisaient par contre partie des forces de la 1ère et de la 2ème armée allemande.


Date de création : 19/12/2010 @ 23:09
Dernière modification : 20/12/2010 @ 12:50
Catégorie : La Bataille de La Sambre

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^