Le Mémorial du 25e RI
 
Lettre d'info
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
110 Abonnés
 ↑
Monuments de la ville
 ↑
Commémorations
 ↑
Communications
 ↑
Albums

La Nécropole sous la neige de Dominique Jacquemart

 ↑
Voyages du Souvenir
Les Hymnes
 ↑
Nous contacter
Calendrier
 ↑
Visites

 556595 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

 ↑
Traduire le site
 ↑
Pages Mémoire - Origine des Monuments

Les premiers Monuments aux Morts.

 

Quelle est l'origine des premiers monuments aux morts français ?

 

On pense, à contrario, que les premiers monuments aux Morts ont été construits après la première guerre mondiale, pour rendre hommage aux combattants morts durant la Grande Guerre 14-18 !

 

En réalité, les premiers exemples de monuments aux Morts trouvent leur origine après la guerre franco-prussienne de 1870-71, et dès cette décennie. On les appelait, à cette époque : « les monuments commémoratifs ». Ils rendaient hommage aux morts pour la patrie. La plupart de ces édifices sont implantés dans les cimetières.

 

Le premier monument commémoratif du cimetière parisien « le Père Lachaise » est l'œuvre du sculpteur Albert Bartholomé, lui-même ancien combattant de la guerre de 1870, sous les ordres du général Denis Bourbaki.

 

Le sculpteur commence les travaux du monument aux morts après le décès de son épouse en 1887. Ils dureront 12 années. Le monument commémoratif sera inauguré le 1er novembre 1899, devant 90.000 personnes.

 

En Belgique, à Charleroi, au centre du cimetière communal situé rue du Presbytère, à la croisée des allées principales, s'élève la statue de la « Reconnaissance Française ». Œuvre en marbre du sculpteur Jules Lagae. Elle fut offerte à la ville par la colonie française de l'arrondissement pour remercier la ville de Charleroi des soins apportés aux soldats français blessés ou réfugiés durant la guerre franco-allemande de 1870.

 

En Allemagne aussi, il existe dans la commune de Sarrebrück, (frontalière avec la France), un mémorial destiné au souvenir des combattants de 1870 : « La Vallée d'Honneur », inauguré le 16 octobre 1870, juste après la bataille du 6 août 1870 à Forbach-Spicheren. Des soldats des 2 camps y sont enterrés, dans le jardin franco-allemand à Sarrebruck.

Les_premiers_Monuments.png

 


Date de création : 03/11/2020 @ 18:05
Dernière modification : 03/11/2020 @ 18:05
Catégorie : Pages Mémoire

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^