Le Mémorial du 25e RI
 
Lettre d'info
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
110 Abonnés
 ↑
Monuments de la ville
 ↑
Commémorations
 ↑
Communications
 ↑
Albums

La Nécropole sous la neige de Dominique Jacquemart

 ↑
Voyages du Souvenir
Les Hymnes
 ↑
Nous contacter
Calendrier
 ↑
Visites

 285225 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

 ↑
Traduire le site
 ↑
Classement et UNESCO - Classement de la Belle-Motte compromis

Le classement de la Belle-Motte compromis

Sur proposition du Gouvernement wallon, un projet de procédure de classement comme site du cimetière militaire de la Belle-Motte, limitrophe avec les territoires des communes d’Aiseau-Presles et de Fosses-la-Ville, a été présenté à enquête publique.

La procédure de classement du cimetière militaire de la Belle-Motte, en vue d'une reconnaissance au patrimoine Mondial de l'Humanité de l'UNESCO, est compromise dans l’intérêt de spéculateurs propriétaires et d’actionnaires économiques.

Belle_Motte.jpg

Lorsque l'histoire, le territoire et les populations sont réunies en un lieu marqué par une tragédie ou un événement qui a marqué profondément les esprits, le premier devoir des habitants soucieux de leur patrimoine ou de leur histoire familiale, liés à tant d'autres destins, est de chercher à préserver ce lieu, à en faire un livre fondateur d'une communauté, d'une valeur morale et d'un projet.

Le territoire que se partagent les entités d’Aiseau-Presles et de Fosses-la-Ville est parsemé par des  espaces de mémoire, des chemins qui évoquent les événements de l’été 1914 et de la Bataille dite de la Sambre. Ces espaces se confondent en un paysage qui porte un sens particulier, essentiel pour comprendre l’Histoire et qui nous fait ressentir les émotions, les peurs et les espoirs d’une génération sacrifiée.

« Quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle » écrivait  Amadou Hampâté Bâ, écrivain et ethnologue malien, et cette expression si juste de l’importance de la mémoire comme patrimoine de tout un peuple s’est aussi retrouvé dans un discours prononcé devant l’UNESCO.

Les paysages de la bataille de la Sambre et la nécropole de la Belle-Motte sont comme des vieillards riches d’histoire et de sagesse.

La Belle Motte où sont enterrés plusieurs milliers de soldats français est insérée dans un écrin de verdure, champs et bois qui déclinent l’histoire en milliers de souvenirs gravés dans les espaces offerts au regard depuis la table d’orientation qui sur le territoire de Le Roux, village marqué aussi par ces événements, permet d’embrasser à la fois les lieux et le déroulement de la bataille.

Sans l’espace, sans l’humain, pas de bataille, pas d’histoires, ni d’Histoire.

Il s’agit donc ici de pérenniser un espace et un panorama de mémoire et de renforcer la capacité de préserver un site, ses soldats sacrifiés qui ne rentreront jamais chez eux, dans leur Bretagne natale, leur Normandie profonde.

La région fut durement marquée par ces événements traumatisants.

Le cimetière militaire de la Belle-Motte fait désormais partie de l'Histoire. Plus de cent ans après, les derniers témoins de l'époque ont disparu. Seul demeure ce site de Mémoire et ces imperturbables alignements de croix, la longue liste de disparus inhumés dans deux Ossuaires.

Cet événement historique doit demeurer un symbole fort pour notre présent. Pour se rappeler que sous chaque croix, sous chaque nom gravé, se trouvait autrefois une vie. Une vie trop brusquement interrompue.

On ne construit pas la paix en entretenant la rancœur, mais en se rappelant des bonheurs, des occasions manquées d’être en paix et en apprenant les erreurs du passé, afin de ne plus les recommencer. La mise en valeur du classement du cimetière militaire de la Belle-Motte a donc un principal objectif : celui de ne pas oublier.

En garantissant en zones de protection les paysages de nos campagnes, champs de bataille du mois d’août 1914, où s’inscrivent les pas des combattants et des populations, en lui permettant d’être un tout, mêlant événements, lieux et acteurs passés et présents, porteur de mémoire, le Gouvernement Wallon qui a lancé ce projet veut assumer cette mission importante et ambitieuse, faire de ce tout, intangible, préservé et lisible grâce aux marques interprétées par une signalétique déjà en place, un message pour chacun, un lien entre tous.

Sa préservation, sa reconnaissance comme espace historique et ce classement  s’inscrit dans tout ce qui aujourd’hui fonde notre mémoire et nos destins communs.

Malheureusement des intérêts économiques et de propriétaires s’interrogent sur l’étendue de la zone de protection. Quand les gains de financiers et d’actionnaires sont en jeu, la Mémoire des soldats morts au Champ d’Honneur n’a plus de valeur...

 

Dans la presse :

La Nouvelle Gazette du 12.10.2016 : La zone de protection d'un site classé fait grincer des dents. Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire l'article :

file/2016/Nouvelle_Gazette_2016_10_12.pdf

L'Avenir du 12.10.2016 : La belle-Motte classée ? OK, sur une zone moins vaste. Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire l'article :

file/2016/L_Avenir_2016_10_12.pdf

Date de publication sur le site : 14.10.2016

 

Réactions :

De Michel CAILLET 11/12/2016 – 09:19

Bonjour,

Un article paru dans la lettre d'information du "Comité Royal du Souvenir de Le Roux", m'a fait bondir une nouvelle fois.

Comme dit dans cet article: "quand la politique et/ou la finance s'en mêlent, le souvenir n'existe plus".

Quand la population va-t-elle se soulever contre ces démolisseurs du devoir de mémoire ? Ils oublient un élément capital: sans ces hommes et ces femmes qui ont sacrifié leur vie pour la défense de nos libertés. Mais il est tout aussi important de dire: "un mort ne rapporte pas des voix".

"Renier l'histoire et on est condamné à la revivre". Et les exemples dans le monde ne manquent pas. USA (Trump), Turquie (Erdogan), etc...  nous obligent à relire nos bouquins d'histoire et d'urgence.

M. CAILLET, Délégué Local du Souvenir Français de Liège.


Date de création : 11/05/2017 @ 18:19
Dernière modification : 11/05/2017 @ 18:21
Catégorie : Classement et UNESCO

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^