Le Mémorial du 25e RI
 
Lettre d'info
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
111 Abonnés
 ↑
Monuments de la ville
 ↑
Commémorations
 ↑
Communications
 ↑
Albums

La Nécropole sous la neige de Dominique Jacquemart

 ↑
Voyages du Souvenir
Les Hymnes
 ↑
Nous contacter
 ↑
Calendrier
 ↑
Visites

 739239 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

 ↑
Traduire le site
 ↑
Actualité

Exposition 14-18

Le grand brassage des populations

La déportation dans le canton de Gembloux en 1916.

 

Exposition visible du 15 au 30 octobre 2016

Les samedis et dimanches de 14h à 18h et en semaine sur rendez-vous pour les groupes et les écoles (contacter Elisabeth Van Eyck au 0472/70.68.60)

Cave de la Maison du Bailli
place d'Epinal -5030 Gembloux

Contact: Hervé Legros - 0494/37.90.33
info@crahg.be - www.crahg.be

Du 15 au 30 octobre 2016, la Cave de la Maison du Bailli à Gembloux accueille l'exposition "14-18 Le grand brassage des populations" et sa déclinaison locale "Les déportations dans le canton de Gembloux"

Comme l'ont souvent rappelé les médias ces dernières semaines, la Première Guerre mondiale a donné lieu à des fluxs migratoires sans précédents. A côté du "célèbre" réfugié belge fuyant la guerre, de nombreuses autres "figures d'exil" demeurent méconnues du grand public. Ainsi, la Province de Namur a été particulièrement touchée par les déportations d'hommes vers l'Allemagne dès l'automne 1916. Près de 12000 ouvriers de notre territoire provincial ont été contraints de travailler pour les Allemands. D'autres, considérés comme "prisonniers politiques" ont également été déportés vers des camps de travail.

Exp_Pro_Namur_Gembloux.jpg

Plus méconnue encore est la figure de l'évacué français. Arrivés chez nous dès le printemps 1917, des milliers de civils français originaires des zones proches du front subissent une quarantaine en Belgique avant d'être rapatriés vers la Suisse.

Mais si les civils ont été les premières personnes déplacées, les militaires ne sont pas en reste : au front, en captivité ou internés en Hollande, ils se retrouvent dans un exil forcé, éloigné de leur famille et de leur Patrie...

A travers sa nouvelle exposition itinérante, la cellule du Patrimoine culturel entend remettre au premier plan toutes ces figures d'exil et tenter de remettre en perspective ce "grand brassage de populations" que fut la guerre 14-18...

 



^ Haut ^